Chasse et pêche

La vie qui bat

Autochtones à la chasse, Baie-James,  
© MTOQ / Jean-Pierre Huard
Pour les Québécois, héritiers d’une nature prodigue, la chasse et la pêche sont plus que de simples sports : ce sont des moyens privilégiés de retourner aux sources. Les pourvoiries proposent aux chasseurs et aux pêcheurs hébergement, matériel, guide et encadrement, favorisant la rencontre avec les grands cervidés, l’ours noir, la sauvagine, le petit gibier ou les poissons qui peuplent les forêts et les eaux de cet immense territoire.

Grands cervidésOurs noirSauvagine et petit gibierSaumonAutres poissons
Les grands cervidés
Hauts bois
Cerf de Virginie, Île d’Anticosti, Duplessis,  © MTOQ / Louis Gagnon

La chasse au cerf de Virginie sur l'immense île d'Anticosti (7940 km2), dans le golfe du Saint-Laurent, sonne le début de la saison la plus active dans cet éden naturel, de septembre à novembre et même jusqu’en décembre. Des chasseurs viennent alors de partout, du Québec, du Canada, des États-Unis et également d’Europe pour débusquer cette bête fine, couramment appelée chevreuil, parfois de l’aurore à la brunante.

Chasseurs et gibier se côtoient ainsi dans un environnement absolument exceptionnel tant il recèle de merveilles naturelles et de singularités spectaculaires.De grandes pourvoiries et Sépaq Anticosti se partagent ce fabuleux territoire de chasse (120 000 cerfs, la plus grande densité en Amérique du Nord) pour offrir des séjours comprenant le transport aérien et une prise en charge complète avec un encadrement professionnel, la préparation des prises et la possibilité d'hébergement en pavillon, en campement ou en auberge. La chasse sportive du Cerf de Virginie se pratique également dans le sud du Québec.

L’orignal
Du panache
Orignaux, Gaspésie © MTOQ / Robert Baronet

Roi incontesté de la forêt québécoise, l’orignal mâle arbore un majestueux panache pouvant atteindre jusqu'à 1,60 m d’envergure. En automne, de nombreux chasseurs occupent les territoires libres ou organisés en s’inscrivant dans la plus prestigieuse tradition de chasse du Nord-Est américain. Difficile de rester impassible lorsqu’on entrevoit la silhouette imperturbable de ce grand cervidé défiler entre les arbres ou quand, en canot, on le surprend à s’alimenter au détour d’une baie.

Des postes de guet sont établis au préalable en des lieux stratégiques et pour l’attirer, les chasseurs imitent l’appel de la femelle, un art en soi! Cette chasse se pratique en groupe composé, selon la zone, de deux à quatre participants et la récolte permise est, toujours selon la zone et le territoire, d’une bête pour deux, trois ou parfois quatre chasseurs. De nombreuses pourvoiries proposent, aux quatre coins du Québec, des séjours bien structurés permettant de découvrir, dans des conditions optimales, cet univers singulier en compagnie d’un guide expérimenté.

Le caribou
Nomade des confins
Caribous, Nunavik © MTOQ / Heiko Wittenborn

Au pays des Inuits, des Cris et des Naskapis, dans les régions de la Baie-James et Eeyou Istchee, où la forêt boréale se transforme peu à peu en taïga, et du Nunavik, tapissé de la flore caractéristique de la toundra, le regard porte à l’infini. L’hydravion survole des dizaines de lacs avant d’atteindre les premières pistes empruntées depuis toujours par les hardes de caribous. Le Québec abrite deux troupeaux : celui de la rivière aux Feuilles et celui de la rivière George, qui se déplacent en colonnes dans une constante migration les amenant à sillonner le Grand Nord québécois et Terre-Neuve-et-Labrador.

Le chasseur, quant à lui, pratique les techniques de chasse fine, à l’approche ou à l’affût. Les non-résidents qui veulent chasser au nord du 52e parallèle doivent obligatoirement recourir aux services d’un pourvoyeur. L’hébergement se fait généralement dans un camp rustique de bois, chaleureux et accueillant.

Recherche éclair:
Chasse et pêche  

LE SAVIEZ-VOUS?
Le Québec est divisé en 29 zones de chasse et pêche. Il est à noter que la zone 25 est consacrée à la pêche seulement. Les chasseurs et pêcheurs doivent respecter en tout temps les règles de chasse ou de pêche qui s’appliquent aux territoires qu'ils désirent fréquenter.

RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX




VOIR AUSSI
LIENS D'INTÉRÊT
  • Des questions sur le Québec?
  • Communiquez avec nous.
    1 877 BONJOUR (266-5687)
  • Suivez-nous sur
    Facebook Twitter
  • Abonnez-vous à notre bulletin électronique.
Logo Logo Logo