LE SAVIEZ-VOUS?
Sur la douzaine d’espèces qui fréquente l’estuaire, la moitié est inscrite sur la liste des espèces en péril au Canada. Des règles strictes s’appliquent à la manœuvre des embarcations en présence de mammifères marins (il est normalement interdit de s’approcher à moins de 200 m de l’animal).

Observation de la faune

De la vie plein la vue!

Photographie. De l’orignal au rorqual à bosse, de la bernache du Canada au grand héron, tout près de 650 espèces animales (vertébrées), dont 90 espèces de mammifères et 300 d’oiseaux, vivent sur ce domaine soigneusement préservé qu’est le Québec. Plusieurs de ces espèces peuvent être observées à l’état sauvage ou au hasard d’une promenade en forêt, par exemple dans les parcs nationaux et les réserves de faune.

C’est le cas des mammifères marins, dont les baleines, qui abondent dans l’estuaire du Saint-Laurent, des oiseaux migrateurs et de plusieurs mammifères terrestres, tels les cervidés (cerf de Virginie, orignal, caribou), les ours et les castors.


BaleinesOiseaux migrateursAnimaux de la forêt

Les baleines du Saint-Laurent


À la rencontre des géants des mers


PhotographieApercevoir une baleine à la surface de la mer est fascinant, inoubliable. Venez vivre dans le fleuve Saint-Laurent cette expérience exceptionnelle! Le Québec est l'un des rares endroits au monde où il est possible de voir une si grande variété de mammifères marins (13 espèces au total). Ils y sont attirés par les importantes réserves de nourriture et par l'impressionnante profondeur du fleuve!


Portrait de nos grands cétacés

PhotographieLe plus imposant animal de notre planète, le rorqual bleu, fréquente les eaux du Saint-Laurent. Ce géant peut mesurer plus de 25 mètres. Le deuxième plus grand cétacé, le rorqual commun, est lui aussi au rendez-vous. Deux autres espèces de rorquals peuvent également être observées régulièrement dans l'estuaire et le golfe : le petit rorqual et le rorqual à bosse, réputé pour ses exubérants bonds hors de l'eau. En plus de ces géants, vous pourriez également voir au cours de vos excursions, surtout dans le golfe, des marsouins communs et des dauphins. Enfin, vous apercevrez fort probablement des dos blancs à la surface des flots; il s'agit de bélugas, ces petites baleines arctiques qui vivent dans le Saint-Laurent toute l'année. On trouve environ 1 000 individus de cette espèce, malheureusement menacée dans l'estuaire.


Voguez vers les baleines

Tadoussac, ManicouaganDe nombreux ports de l'estuaire et du golfe Saint-Laurent, tant sur la rive nord que sur la rive sud, offrent des excursions quotidiennes de mai à octobre, à bord d'embarcations de toutes dimensions. Les lieux de prédilection des cétacés sont le parc marin du Saguenay—Saint-Laurent (avec de nombreux départs de Tadoussac, Baie-Sainte-Catherine, Rivière-du-Loup et Trois-Pistoles), la réserve de parc national du Canada de l'Archipel-de-Mingan (Duplessis) et le parc national du Canada Forillon, en Gaspésie. Le Québec est réputé pour la qualité de l'interprétation offerte par les guides en croisière, qui diffusent de l'information autant sur les baleines que sur leur habitat, le tout dans un esprit écotouristique.


Observation du rivage

À certains endroits, le fleuve est si profond près du littoral qu'on observe régulièrement des baleines du rivage même. C'est notamment le cas dans l'embouchure du fjord du Saguenay (Baie-Sainte-Catherine) et au Cap-de-Bon-Désir (Bergeronnes), deux sites du Parc marin du Saguenay—Saint-Laurent, et à Pointe-des-Monts (Duplessis). Pour ne rien manquer, suivez la Route des baleines!


Phoques et blanchons à l'horizon

Parc national du Bic, Bas-Saint-LaurentEn plus des grands cétacés, vous pouvez observer des phoques se prélassant le plus souvent sur des rochers au large de l'estuaire et du golfe. Vous pouvez les observer à l'aide de jumelles à partir de la rive ou lors d'une excursion en bateau ou d'une randonnée en kayak de mer, en compagnie d'un guide qui veillera en outre à votre sécurité (les courants peuvent être trompeurs!). L'un des grands spectacles demeure celui des blanchons au large des Îles-de-la-Madeleine. Vers la fin de l'hiver, des phoques arrivent du Groenland et s'installent par centaines de milliers sur la banquise pour mettre bas et élever leur progéniture pendant les premières semaines. Des excursions sont organisées pour les observer. Une expérience hors du commun!

Recherche éclair:
Baleines  


VOIR AUSSI
LIENS D'INTÉRÊT
Logo Logo Logo