Section destinée aux professionnels des médias
BonjourQuebec.com
Incontournables
Parc national de l'Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé, Gaspésie, Québec,
 Pierre-Philippe Brunet © Tourisme Québec
Voici des idées de reportage couvrant les diverses régions du Québec. Cette section vous signale les attraits et les activités à ne pas manquer, bref, les incontournables du tourisme québécois. Pour demeurer à jour, vous pourrez, grâce à un système RSS, consulter les plus récentes nouvelles sur le Québec touristique.

Ces sujets de reportage ne correspondent pas à des tournées de presse. Vous devez donc planifier votre visite avec un représentant du ministère du Tourisme. Pour soumettre votre projet, cliquez sur Pour nous joindre. Un conseiller vous répondra!rss
Article
Le Québec, paradis de la pêche sportive

Pêche à la mouche (Gaspésie), © TQ/Paul LaraméeComptant plus d’un million de lacs et des milliers de rivières, le territoire québécois est assurément un habitat privilégié pour une grande variété de poissons. Le saumon de l’Atlantique, l’omble de fontaine, le brochet, le doré, le touladi et l’omble chevalier surprendront le pêcheur par leur fougue et par la qualité de leur chair.

Fier de la richesse de sa faune et de sa flore, le Québec s’est doté d’un réseau de parcs et de zones protégées qui permettent le maintien des milieux naturels, la gestion et le développement des espèces. Le Québec s’assure ainsi, au fil des saisons et des ans, de la diversité et de l’abondance nécessaires aux activités de la pêche.

Voici quelques endroits qui se prêtent particulièrement bien à la pêche sportive : 

Eeyou Istchee / Baie-James

Situé à l’intérieur de la réserve des Lacs-Albanel-Mistassini-et-Waconichi, le lac Mistassini est le plus grand lac naturel du Québec avec une superficie d’environ 2335 km². C’est une véritable mer intérieure; sa profondeur est de près de 180 m. Le lac Mistassini constitue un habitat de choix pour les poissons comme le doré, le touladi, la truite mouchetée et le grand brochet. 

Doré (Mauricie), ©TQ/Patrick Campeau Mauricie

Avec ses 103 îles formant le plus important archipel du Saint-Laurent, le lac Saint-Pierre abrite différentes espèces d’oiseaux (dont les oies blanches) et la plus grande héronnière au monde.
Désigné « réserve de la biosphère » par l’Unesco en novembre 2000, ce territoire est demeuré naturel à 90 % et représente plus de 40 % des milieux humides du Saint-Laurent. La richesse de ses marais permet aux pêcheurs d’y faire des prises de rêve. 

Gaspésie
 
S’étendant sur une distance de 240 km, la rivière Saint-Jean offre 55 fosses sur un secteur de 27 km. Elle est considérée comme l’une des trois meilleures rivières à saumon de la Gaspésie. 

Québec

Située à moins d’une heure de la ville de Québec, la rivière Jacques-Cartier fait 177 km et prend sa source dans la réserve faunique des Laurentides. D'une beauté remarquable, elle compte 16 espèces de poissons dont l'omble de fontaine et le saumon de l'Atlantique. 

Duplessis (Côte-Nord)

À elle seule, cette magnifique région compte plus de la moitié des rivières à saumon du Québec. La mythique rivière Moisie, la rivière aux Rochers, ainsi que la rivière Jupiter, sur l’île d’Anticosti, face à Havre-Saint-Pierre, abritent également de beaux spécimens de truite de mer.

Pêche au saumon (Nunavik),  © TQ/Heiko Wittenborn Nunavik

Les eaux poissonneuses du Nunavik attirent des pêcheurs du monde entier. Parmi les espèces les plus prisées figurent l’omble chevalier, qui peut peser jusqu’à 8 kg et qui fréquente la plupart des rivières côtières, le saumon de l’Atlantique et le touladi. On y trouve, parmi les rivières réputées pour leur richesse aquatique, la rivière George et la rivière aux Feuilles.

Voir aussi