Section destinée aux professionnels des médias
BonjourQuebec.com
Prêts à publier
Fous de Bassan, Gaspésie,
 Claude Bouchard 
© Tourisme Québec
Voici des idées de reportage couvrant les diverses régions du Québec. Cette section vous présente des articles « prêts à publier » ayant pour sujet des découvertes, des activités ou encore des portraits d'entreprises ou de gens qui se démarquent par le succès qu'ils obtiennent ou par leurs actions. Pour demeurer à jour, vous pourrez, grâce à un système RSS, consulter les plus récentes nouvelles sur le Québec touristique.

Ces sujets de reportage ne correspondent pas à des tournées de presse. Vous devez donc planifier votre visite avec un représentant du ministère du Tourisme. Pour soumettre votre projet, cliquez sur Pour nous joindre. Un conseiller vous répondra!rss
Article
Nulle terre étrangère : Peter Doig

Photo : © Jochen Littkemann - Peter Doig | Huile sur toile - Bateau rouge (garçons imaginaires)Acclamé partout en Amérique et en Europe, Peter Doig a habité au Québec et en Ontario entre 1966 et 1979… et sa passion pour le hockey en fait foi! Des souvenirs de cette époque surgissent ici et là sur ses toiles, lorsqu’un personnage est représenté dans un canot, par exemple.

Cette exposition, qui se tient du 25 janvier au 4 mai 2014, se penche plus particulièrement sur sa période trinidadienne, comme les riches couleurs en témoignent. Il y a environ dix ans, Peter Doig s’est établi sur cette terre tropicale qu’il avait apprivoisée très jeune avec ses parents. Il y revient après un passage remarqué d’une vingtaine d’années à Londres. Le retour à Trinidad a enrichi son art, confirmant sa palette luxuriante qui se rapproche de Gauguin, tout en révélant une signature formelle indéniablement moderne. Son apport à l’art contemporain est majeur, comme en témoigne l’intérêt de plusieurs collectionneurs disséminés aux quatre coins du monde.

Né à Édimbourg, Peter Doig partage aujourd’hui son temps entre la Trinité et New York. Le thème de l’exposition, Nulle terre étrangère, communique à la perfection la vision du monde de ce peintre pour qui aucun endroit sur la planète n’est étranger. Dans Les Squatters de Silverado, son compatriote Robert Louis Stevenson, grand poète écossais, écrivait : « Il n’existe nulle terre étrangère. Seul le voyageur est étranger ». L’imaginaire et l’esthétique de Peter Doig se dévoilent tant dans les tableaux majeurs, les affiches et les études que dans les documents personnels faisant l’objet de cette exposition. Et toutes ces œuvres sont parfaitement à leur place dans les magnifiques galeries du Pavillon Michal et Renata Hornstein.
Voir aussi