LE SAVIEZ-VOUS?
Eeyou Istchee Baie-James est facilement accessible par la route. Celle-ci dessert toutes les communautés cries et jamésiennes, à l’exception de Whapmagoostui, qui se trouve à la limite ancestrale des territoires cris et inuits, mais qui reste accessible en avion. Chibougamau est située à 700 km de Montréal et à 500 km de Québec, alors que Radisson se trouve encore plus au nord, à 620 km de Matagami.
Appelez-nous :
1 877 BONJOUR
ou clavardez
avec nous.

Eeyou Istchee Baie-James

L’ultime grande nature

Village inuitAu nord du Québec, les grands espaces sont rois! Dans un immense territoire presque vierge, qui s'étend entre les 49e et 55e parallèles et qui fait presque le cinquième du Québec, vivent à peine 31 000 personnes. Répartis en neuf communautés le long du littoral de la baie James ainsi qu’à l’intérieur des terres, les quelque 16 000 Cris qui habitent ce territoire depuis des millénaires le nomment Istchee (Terre du peuple). Quatre municipalités et trois localités jamésiennes parsèment également la région, dont l’économie repose en bonne partie sur l’utilisation des ressources naturelles. Les voyageurs pourront explorer la région en obtenant des renseignements auprès de deux associations touristiques distinctes : celle de la Baie-James et, pour les séjours chez les Cris, celle d’Eeyou Istchee.

L’appel nordique

Pêche blancheRecouverte d'innombrables rivières et de plans d'eau, la région constitue l'un des derniers territoires vierges du monde. On y trouve le plus grand lac naturel du Québec (2 335 km²) : le lac Mistassini. Celui-ci se trouve dans la réserve faunique des Lacs-Albanel-Mistassini-et-Waconichi, qui couvre un territoire vaste comme la Sicile! Une partie de cette réserve faunique et le territoire adjacent sont maintenant compris dans la réserve de biodiversité projetée, Albanel-Témiscamie-Otish, en voie de devenir un parc national du Québec. Du 49e au 52e parallèle, la forêt boréale domine le paysage avec ses épinettes noires, avant de céder la place à la taïga, qui s'installe graduellement jusqu'au 55e parallèle. Une importante harde de caribous hiverne dans la partie septentrionale du territoire. Réputée pour l'abondance de son gibier et de ses poissons, la région compte de nombreuses pourvoiries et promet des prises de choix aux pêcheurs et aux chasseurs.

L’hiver, le vrai

Pêche blancheUne destination aussi nordique jouit évidemment d’un enneigement sans pareil. Des sentiers de motoneige sillonnent le secteur sud du territoire et relient plusieurs communautés, de Valcanton à Chibougamau, en passant notamment par Matagami, Lebel-sur-Quévillon, Waswanipi, Oujé-Bougoumou, Mistissini et Chapais. Les excursions en raquettes prennent ici tout leur sens et les passionnés de plein air trouveront leur compte avec les aventures d’Escapade boréale, tout aussi palpitantes les unes que les autres.

Une culture authentique

Pêche blancheTout en étant ouverts sur le monde d’aujourd’hui, les Cris ont toujours su préserver leur langue et leur culture. Cette volonté s’est concrétisée par la création de l’Institut culturel cri Aanischaaukamikw. Il leur fait maintenant plaisir de la partager avec les visiteurs. Accompagnés de guides autochtones, venez vous initier à leur mode de vie traditionnel, basé sur la chasse, la pêche et le piégeage, et venez écouter les récits ancestraux, goûter la cuisine authentique et apprécier l’artisanat unique des neuf communautés. L’une d’entre elles, Oujé-Bougoumou, a été reconnue par l’ONU comme l'un des cinquante villages qui allient tradition autochtone et vie moderne, valeurs écologiques et technologiques.

Modernité et tourisme

Pêche blancheLes rivières de la baie James ont vu naître dans les dernières décennies de colossales installations hydroélectriques, dont l'aménagement Robert-Bourassa, où se trouve la plus grande centrale souterraine du monde, et la centrale La Grande-1. Des dizaines de milliers de travailleurs ont séjourné dans la région de 1950 à nos jours pour bâtir cet impressionnant complexe. Radisson, l’ultime destination au nord de la Route de la Baie-James, a logé les travailleurs qui ont œuvré à la construction des barrages. Découvrez le quotidien des ouvriers en visitant le site historique du Parc Robert-A.-Boyd, qui reconstitue fidèlement un campement d'exploration.

Une riche nature

Pêche blancheLe territoire recèle également d’importantes richesses forestières et minéralogiques : or, argent, cuivre et zinc. La région est aussi riche d'un éventail d'écosystèmes, notamment la toundra, la taïga et la forêt boréale où, étonnamment, on trouve une grande variété de champignons comestibles. Pour mieux explorer cette nature riche et surprenante, il faut sillonner les sentiers du réseau d’observation de la biodiversité du Nord-du-Québec, créés par FaunENord.

Eeyou Istchee
Baie-James, où s’unissent à la perfection nature, monde moderne et traditions millénaires.
Recherche éclair:
Baie-James  

Recherche éclair:
Eeyou Istchee  
Voir tous les forfaits

VOIR AUSSI
LIENS D'INTÉRÊT
BOOK ONLINE
BOOK ONLINE
  • Questions about Québec?
  • Contact us now!
    1 877 BONJOUR (266-5687)
  • Find us on:
    Facebook Twitter Youtube
  • Subscribe to our free online newsletter.
Logo Logo Logo