Chasse et pêche

La vie qui bat

Autochtones à la chasse, Baie-James,  
© MTOQ / Jean-Pierre Huard
Pour les Québécois, héritiers d’une nature prodigue, la chasse et la pêche sont plus que de simples sports : ce sont des moyens privilégiés de retourner aux sources. Les pourvoiries proposent aux chasseurs et aux pêcheurs hébergement, matériel, guide et encadrement, favorisant la rencontre avec les grands cervidés, l’ours noir, la sauvagine, le petit gibier ou les poissons qui peuplent les forêts et les eaux de cet immense territoire.

Grands cervidésOurs noirSauvagine et petit gibierSaumonAutres poissons
La pêche au saumon
Un acrobate de haute voltige
Saumon, Manicouagan,  © MTOQ / Paul Laramée

Certains pêcheurs n’hésitent pas à affirmer que la pêche du saumon est la seule pêche digne de ce nom. Il est vrai que le défi le plus stimulant du pêcheur de saumon réside dans sa relation étroite avec le saumon auquel il se mesure respectueusement. Le saumon de l’Atlantique, qui ne se pêche qu’à la mouche sur certaines des plus belles rivières du Québec, représente une ressource précieuse, protégée et contrôlée pour sa perpétuation. D’ailleurs, la remise à l’eau est fortement recommandée en tout temps.

Rivière Matapédia, Gaspésie,  © MTOQ / Claude Bouchard

On trouve ce magnifique poisson principalement le long de la côte maritime du Saint-Laurent, dans le couloir fluvial du Saguenay et dans les rivières de leurs bassins versants. Ces rivières cristallines et vives sont gérées par des pourvoiries possédant des droits exclusifs, cinq réserves fauniques, comprenant près de 500 km de rivières à saumon, et 19 zones d’exploitation contrôlée (zecs) qui en comprennent près de 1300 km. La plupart de ces entreprises et organismes offrent les services de guides, véritables coureurs des bois des temps modernes, qui feront tout pour rendre votre séjour le plus agréable possible.


Pêche au saumon, Rivière George, Nunavik,  © MTOQ / Heiko Wittenborn

La pêche au saumon de l’Atlantique nécessite un permis spécifique et se pratique à l’intérieur de périodes de pêche déterminées. Il est possible de visiter des passes migratoires qui lèvent le voile sur la vie incroyable de ce grand voyageur.

Recherche éclair:
Pêche au saumon  

LE SAVIEZ-VOUS?
Le Québec est divisé en 29 zones de chasse et pêche. Il est à noter que la zone 25 est consacrée à la pêche seulement. Les chasseurs et pêcheurs doivent respecter en tout temps les règles de chasse ou de pêche qui s’appliquent aux territoires qu'ils désirent fréquenter.

RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX




VOIR AUSSI
LIENS D'INTÉRÊT
  • Des questions sur le Québec?
  • Communiquez avec nous.
    1 877 BONJOUR (266-5687)
  • Suivez-nous sur
    Facebook Twitter
  • Abonnez-vous à notre bulletin électronique.
Logo Logo Logo