Chasse et pêche

La vie qui bat

Autochtones à la chasse, Baie-James,  
© MTOQ / Jean-Pierre Huard
Pour les Québécois, héritiers d’une nature prodigue, la chasse et la pêche sont plus que de simples sports : ce sont des moyens privilégiés de retourner aux sources. Les pourvoiries proposent aux chasseurs et aux pêcheurs hébergement, matériel, guide et encadrement, favorisant la rencontre avec les grands cervidés, l’ours noir, la sauvagine, le petit gibier ou les poissons qui peuplent les forêts et les eaux de cet immense territoire.

Grands cervidésOurs noirSauvagine et petit gibierSaumonAutres poissons
La sauvagine et le petit gibier
La gibecière est pleine!
Bernache du Canada, Mauricie,  © MTOQ / Jean Fiset

Un nombre considérable d’oies des neiges séjournent sur les bords du fleuve Saint-Laurent, principalement entre Cap-Tourmente, Montmagny et le lac Saint-Pierre. On peut aussi y apercevoir des outardes, ou bernaches du Canada, tout aussi appréciées des chasseurs. La chasse de ces oiseaux, à l’affût à partir de caches, s’échelonne l’automne sur des périodes établies conformément aux règlements de chasse aux oiseaux migrateurs et la chasse printanière de l’oie des neiges est également permise, sous certaines conditions.

De même, une grande variété d’espèces de canards barboteurs et plongeurs, dont le colvert et la sarcelle, occupent les lacs et rivières avant leur migration automnale. Ils sont chassés à partir de la terre ferme, à l’affût ou au «cul levé».


Tétras du Canada, Mauricie,  © MTOQ / Jean Fiset

En milieu forestier, on trouve différentes espèces de gélinottes, perdrix et tétras, volatiles réputés pour leur chair exquise. Elles abondent près des lacs ou ruisseaux, tout comme le lièvre, dont le pelage blanchit à l’approche des premières neiges. C’est à cette période qu’il est le plus facilement visible alors que les arbres sont dénudés. L’utilisation de collets pour chasser le lièvre est autorisée dans certaines zones. Dans le nord du Québec il est également possible de chasser des lagopèdes.


 Lièvre, Duplessis,  © MTOQ / Craig Ritchie

La bécasse, oiseau échassier au long bec, apprécie les sols argileux et la végétation près des rivières. Généralement repérée par les chiens de chasse, elle est toujours chassée en vol. La connaissance du terrain et le flair du chien sont essentiels pour réussir plusieurs levées par jour. Les sauvaginiers ont droit aux conseils d’un guide et à tous les services dans de nombreuses pourvoiries.

Recherche éclair:
Chasse et pêche  

LE SAVIEZ-VOUS?
Le Québec est divisé en 29 zones de chasse et pêche. Il est à noter que la zone 25 est consacrée à la pêche seulement. Les chasseurs et pêcheurs doivent respecter en tout temps les règles de chasse ou de pêche qui s’appliquent aux territoires qu'ils désirent fréquenter.

RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX




VOIR AUSSI
LIENS D'INTÉRÊT
  • Des questions sur le Québec?
  • Communiquez avec nous.
    1 877 BONJOUR (266-5687)
  • Suivez-nous sur
    Facebook Twitter
  • Abonnez-vous à notre bulletin électronique.
Logo Logo Logo