Le Québec est l’héritier d’une nature prodigue. La chasse et la pêche, c’est bien plus qu’un sport pour nous.

C’est un moyen privilégié de retourner aux sources en perpétuant des activités ancestrales. Plus de 550 pourvoiries nous fournissent hébergement, matériel, guide et encadrement afin de partir à la rencontre des grands cervidés, ours noirs, sauvagine, petit gibier et poissons. On revient rarement bredouille.

Saisons

Chasse et pêche se pratiquent à l’année. Les périodes varient selon les zones et les espèces. Il importe de respecter les dates et les règlements.

Saviez-vous que?

Le Québec est divisé en 29 zones de chasse et pêche.

Petit guide de chasse et pêche au Québec

  • La chasse et la pêche sont des occasions uniques de plonger en pleine nature québécoise. Les réserves fauniques, les zecs, les pourvoiries, les lacs, les piscicultures et certaines terres privées sont les principaux lieux prisés. La chasse est interdite dans tous les parcs du Québec, mais la pêche y est permise.

  • On adore le doré jaune, mais l’émotion monte lorsqu’un vigoureux brochet s’accroche à notre ligne. Le Québec compte un million de lacs et de rivières hébergeant une trentaine d’espèces de poissons. Achigans, esturgeons, maskinongés, truites, ombles chevaliers, touladis et saumons sont quelques-unes des espèces qui abondent par chez nous.

  • La chasse aux gros gibiers se pratique tout aussi bien à la piste, à l’affût, dans un champ ou en forêt. Pour une première expérience, l’idéal est vraiment de se procurer un forfait dans une pourvoirie, qui inclut un guide de chasse. Les grands cervidés (cerf de Virginie, orignal, caribou) ainsi que l’ours noir sont les principales grosses espèces chassées. En plus petit : canards, lièvres, tétras, gélinottes, oies des neiges et outardes.

  • À la mouche, au lancer léger, à gué, à la traîne, la pêche se pratique de multiples façons, que l’on soit débutant ou pêcheur aguerri. Les experts pêchent à la mouche sur nos rivières à saumon (on en a une soixantaine) ou préfèrent aller taquiner les poissons carnassiers plus combatifs. On est tellement mordu que même l’hiver on pêche sur la glace dans une cabane ou au grand air. De véritables villages de pêcheurs sont érigés sur les lacs gelés!

  • Au cœur de la forêt, de la toundra ou au bord d’un lac, on compte plus de 550 pourvoiries classifiées au Québec. Pourvoyeurs et communautés autochtones nous ouvrent leurs portes et dressent leurs tables alors que les guides se joignent à eux pour partager avec nous savoir et passion. Du plus rustique au plus chic, avec toutes les commodités ou plus isolé, il y en a pour tous les goûts et tous les budgets.

Voir nos pouvoiries et lieux de chasse et pêche.

Dates approximatives
Dates spécifiques
Villes et quartiers
Villes
Villes
Villes
Villes
Villes
Villes
Villes
Villes
Villes
Villes
Villes
Quartiers
Villes
Villes
Villes
Villes
Villes
Villes
Quartiers
Villes
Villes
Villes
684 résultats

Résultats